Créé en 1983 pour des entreprises à la recherche de compétences pointues et spécifiques, le label Mastère Spécialisé, dispensé en école de commerce, offre la possibilité à des étudiants de développer des compétences très précises en vue d’une évolution professionnelle avérée.

Au-delà du niveau requis pour y accéder, les grandes écoles s’avèrent extrêmement sélectives dans ce cadre, pour permettre à ses bénéficiaires d’obtenir un haut niveau de spécialisation, notamment dans les secteurs jugés en plein essor.

Pour quel public ?

Peuvent accéder à ce programme de Mastère Spécialisé l’ensemble des diplômés de 3ème cycle, de type ingénieurs, master ou IEP par exemple.

Il s’agit donc de titulaires d’un BAC + 5, soit de personnes titulaires d’un BAC + 4, lesquelles ont acquis une expérience professionnelle de trois ans au moins.

Il est également possible pour un salarié ou un demandeur d’emploi, en fonction de son profil, de faire une demande pour bénéficier de cette formation.

Quel programme en Mastère spécialisé ?

Dispensée à temps plein ou à temps partiel, cette formation en école de commerce s’étend sur deux ans au maximum, dès lord qu’il a bien été effectué 350 heures minimum de cours théoriques, de travaux pratiques et de travaux de groupe.

En parallèle, les étudiants concernés doivent impérativement finaliser leur cursus en effectuant une thèse professionnelle, sur la base d’un stage effectué en entreprise pour une durée minimale de 4 mois.

Ce programme porte ainsi sur un grand nombre de fonctions (conception, analyse, management, marketing, R&D, informatique, multimédia…).

Quels débouchés après un Mastère Spécialisé ?

Dès lors que l’on accède à ce niveau, l’obtention d’un Mastère Spécialisé permet à son titulaire d’accéder plus aisément à une insertion professionnelle et d’envisager un poste à haute responsabilité.

En l’occurrence, il s’avère que la rémunération perçue à l’issue d’un Mastère Spécialisé est généralement estimée de 15% à 20% supérieure à celle suivie par un étudiant ayant validé un BAC +5 classique.

Quelles modalités ?

S’agissant d’une formation payante, dont le coût est librement défini par l’école de commerce, il faut compter entre 2 000 euros et 22 000 euros de frais d’inscription, selon qu’il s’agit d’une formation scolaire ou professionnelle.

Dès qu’il a choisi sa formation, l’étudiant doit simplement soumettre son dossier de candidature, accompagné de ses résultats scolaires et d’une lettre de motivation mentionnant son projet professionnel.

Plus globalement, les établissements recrutent sur dossier et entretien d’admission, mais peuvent aussi recourir à une série de tests d’aptitude (en management, en anglais, dans différentes spécialités…).

 

Consultez la liste des formations Mastères Spécialisés en France