Pour réduire ses frais de scolarité tout en obtenant une professionnalisation plus rapide, les étudiants ont de plus en plus tendance à opter pour une école de commerce en alternance.

Si le système a l’air relativement alléchant, il faut tout de même prendre en considération différents éléments.

L’alternance : Quel fonctionnement ?

Le rythme varie en fonction des établissements, lesquels choisissent généralement une alternance dans la même semaine (3 jours en école et 2 jours en entreprise) ou une semaine sur deux (une semaine en école et une semaine en entreprise).

En revanche, une école de commerce en alternance propose un programme strictement identique à celui d’une école classique. Les études de cas sont appliquées directement au sein des entreprises d’accueil, dans lesquelles il est alors possible également de mettre en pratique les cours théoriques.

En contrepartie du travail fourni dans cette formation en alternance, les étudiants perçoivent, suivant leur âge et la durée de leur contrat, une rémunération oscillant entre près de 598 euros et 1136 euros. Cette formule extrêmement attractive a conduit 70% des écoles à mettre en place un système de formation en alternance.

Les conditions requises

Au-delà de la sélection assurée par l’école, toute adhésion n’est effective qu’à condition d’avoir trouvé au préalable un employeur.

Par ailleurs, le recrutement des élèves est quelque peu différent dans une école de commerce en alternance, puisqu’il est essentiel de ne retenir que des profils jugés plus matures, tant en termes d’organisation que de charge de travail. On leur demande, en effet, d’être assez autonomes et d’assumer toutes les tâches qui leur sont confiées, en complément de leur enseignement théorique.

Les avantages

Si le système de l’alternance recueille un franc succès, ce n’est pas un hasard. Permettant à des étudiants de mieux amortir le coût généralement élevé de l’adhésion, cette formation leur donne, de surcroît, plus de chance d’obtenir ensuite une embauche au sein de l’entreprise d’accueil.

Ceci est d’autant plus appréciable qu’il est confié aux étudiants en alternance, ayant un statut de salariés, des responsabilités plus significatives.

Les points de vigilance

Pour bénéficier d’un cursus de formation dispensée dans les meilleures conditions, il faut considérer la difficulté que peut occasionner une recherche d’employeur. Pour autant, bon nombre d’écoles de commerce proposent des listes d’employeurs afin d’aider les étudiants dans ce cadre.

La rigueur est également de mise dans ce système qui induit une charge de travail plus conséquente sur des délais plus courts.

Consultez la liste des formations en Alternance en France