Intégrer une grande école de commerce : comment se distinguer ?

Les écoles de commerce qui proposent une rentrée décalée
12 juin 2016
École de commerce : ce qui va changer à la rentrée 2016
27 juin 2016

Intégrer une grande école de commerce : comment se distinguer ?

Que ce soit pour une admission parallèle ou pour une admission post bac dans une grande école de commerce, les étudiants doivent se distinguer à travers un dossier solide et un parcours pertinent.

Avoir un bon dossier

Avoir un bon dossier est essentiel pour être admis dans une école de commerce. Le premier critère qui va aider le jury à sélectionner un dossier est le bulletin de notes. Pour sortir du lot, il faut également avoir de bonnes appréciations. Parfois, des lettres de recommandation sont jugées indispensables. Pour les bac +3 ou bac +4 qui souhaitent tenter le concours d’entrée Passerelle, un stage significatif est nécessaire pour se démarquer des autres.

Avoir d’excellentes aptitudes

Le TAGE MAGE est une solution parfaitement adaptée aux grandes écoles de commerce pour départager les candidats. Plus on atteint un score élevé sur ce test, plus on a de chance d’intégrer des formations très sélectives comme HEC ou ESSEC.

Le TAGE MAGE est un test francophone. Il est donc rarement reconnu par les établissements étrangers. Toutefois, près de 20 000 étudiants le passent chaque année selon Tagemajor.com. C’est une preuve indéniable de son importance pour les établissements français. Pour en savoir plus sur le TAGE MAGE, il faut consulter le site tagemajor.com qui propose des stages de préparation en ligne.

Pour être admis dans une école de management étrangère, il est vivement conseillé de préférer le GMAT ou le GRE au TAGE MAGE. Ces deux examens évaluent les capacités de raisonnement verbal et quantitatif ainsi que la capacité de réussite dans la première année d’enseignement d’études supérieures en gestion.

La liste des établissements accessibles avec un TAGE MAGE est longue : HEC, ESSEC, EM Lyon, EDHEC et Grenoble EM sont les 5 premiers de la liste. Avec un seul examen, il est possible de déposer sa candidature dans ces établissements (cliquer ici pour en savoir plus).

Avoir un bon niveau de langue

Il ne faut pas non plus oublier que la plupart des écoles de commerce exigent un niveau d’anglais irréprochable. Certaines écoles comme l’EDHEC ne font plus passer d’épreuves linguistiques à l’écrit. La présentation d’un certificat de réussite à un test d’anglais suffit (exemple : TOEFL, TOEIC ou Cambridge). Par contre, les grandes écoles HEC ou ESSEC préfèrent imposer un QCM d’anglais pour évaluer le niveau.

Par ailleurs, l’obtention d’un certificat dans une autre langue peut également placer le candidat au-dessus du lot. On peut ainsi citer des tests officiels et reconnus comme le CILS pour l’italien, le DELF pour le français ou encore le DAF pour l’allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *